LIVRAISON GRATUITE POUR LES ACHATS DE 50$ ET PLUS - DÉLAI DE LIVRAISON ACTUEL: 7 JOURS

Causerie

files/livre34.png

La petite histoire derrière les Trouvailles de Sarah

Sarah Couture a lancé le blogue des Trouvailles de Sarah qui se distingue par son contenu de mode aidant son lectorat à dénicher des produits uniques. On adore Sarah pour sa générosité et son authenticité !  D'ailleurs, depuis le tout début de Gibou, elle nous a démontré son amour réel pour nos produits, ce qui nous fait particulièrement plaisir :) 

 

Sarah Couture

 

Pour célébrer l'automne, on a décidé de lancer une collaboration qui est disponible du 26 octobre au 6 novembre 2016. Elle s'est choisi deux mixtes de ses couleurs chouchous pour créer deux ensembles tuques X foulards. Visitez la section "Les Trouvailles de Sarah" de notre menu pour voir ses choix!  http://gibou.ca/collections/les-trouvailles-de-sarah

On a profité de cette collaboration pour lui poser des questions sur son parcours. Toujours souriante, voici ses réponses qui démystifient l'histoire derrière ce blogue à succès. 

- Quand et comment est venue l'idée de faire un blogue ? 
L’idée m’est venue à la suite de plusieurs demandes sur Instagram concernant mes looks et où je trouvais mes vêtements. J’ai commencé le tout par plaisir, sur un coup de tête un soir d’hiver au mois de février. 
- Quelles ont été les étapes avant de lancer le concept ?
Sincèrement, il n’y a pas eu vraiment d’étapes, c’était vraiment un coup de tête. J’ai pensé rapidement à un nom et à un logo. Après une semaine, j’ai décidé de lancer la page Facebook et de commencer à partager mes « trouvailles ». 
- Peux-tu nous parler de l'évolution du projet dans les dernières années ? 
Au début, en 2014, c’était un passe-temps, j’avais un emploi à temps plein dans le milieu des communications à Montréal. Pour des raisons personnelles, j’ai décidé de revenir à Québec (je suis native de Québec). Ensuite, j’ai décidé de me lancer en affaires pour organiser des événements de tout de sorte et cela me permettait du même coup de faire du contenu pour le blogue également. J’ai décidé d'organiser des événements en lien avec le blogue. Depuis le début de l’année 2016, je vis maintenant à 100% de mon blogue, je crée mon contenu, j’ai quelques collaboratrices, j’ai plein de beaux projets en cours! 
- Qu'est-ce que tu préfères dans ton travail ?
Je crois que c’est le côté créatif et le fait que je suis ma propre « boss ». J’aime beaucoup créer du contenu pour différentes entreprises, je touche à tout, gestion de médias sociaux, marketing, publicité, relations publiques, bref c’est vraiment stimulant. 
- Qu'est-ce que tu aimes moins ?
Le côté comptabilité, sinon rien, j’aime que mes horaires soient atypiques, j’aime même travailler le soir! 
- À quoi ressemble une journée typique ?
Je m’installe dans mon bureau le matin, toujours vers la même heure si je n’ai pas de rendez-vous. Je fais ma gestion de médias sociaux pour commencer, répondre aux messages et aux commentaires. Ensuite, je me fais toujours une liste de «things to do » pour la journée. Je fais le tour de mes courriels, je réponds aux demandes, je regarde les événements à venir. Je fais ensuite de la création de contenus, je brainstrome sur ce qui s’en vient, comment je pourrais créer mes publications, etc.
- Y a-t-il eu un moment marquant dans ton cheminement de carrière ?
Je dirais à l’automne 2015, quand j’ai décidé de laisser mon emploi à temps partiel et de me lancer à 100% dans mon projet et vive de mon blogue! Cela a été pour moi un gros point tournant et je ne regrette vraiment pas d’avoir fait le saut. 
- Quel est le meilleur conseil qu'on t'ait donné ?
Ça va avoir l’air très cliché, mais c’est d’aimer ce que l’on fait. Si on voit seulement le gain en bout de ligne… on ne le fait pas pour les bonnes raisons. Il faut être passionné et ne pas compter les heures. C’est ça qui me fait vibrer! 

 

Merci pour tes réponses Sarah Couture ! 

Voici le lien vers les Trouvailles de Sarah: http://sarahcouture.ca/

 

Plus →

Nouveautés 2016-2017 !

Bon début de saison froide à tous ! 

Je suis bien excitée de vous retrouver. Vous m'avez manqué cet été ! Voici les nouveautés de l'automne/hiver à venir. 

Les nouvelles couleurs

Le violet givré est à l'honneur cet hiver, cette couleur est rapidement devenue notre couleur chouchou du mois de septembre ! 

De plus, une nouvelle tuque en nombre limitée est maintenant disponible: la classique givrée de renard teint bleu *édition limitée*. 

Les mitaines

Suite à plusieurs demandes concernant la disponibilité des mitaines dans diverses types de fourrures, nous vous offrons cette saison des mitaines en chat sauvage, tanuki, renard norvégien et loup. Le tout, en fourrure recyclée bien entendu.

Mitaine tanuki

Les ensembles

Visitez cette section pour avoir accès à davantage de choix de fourrures dans vos ensembles préférés tout en économisant au niveau du prix.

Ensemble loup

 

 

J'en profite également pour vous mentionner qu’il y aura du Gibou dans quelques boutiques qu’on adore dès le mois d'octobre prochain. Vous pourrez d'ailleurs y trouver des couleurs et modèles exclusifs. Visitez la section points de vente pour en savoir davantage.

Je vous souhaite une magnifique saison hivernale passée au chaud dans le confort de vos produits Gibou :) 

Sarah 

 

Plus →

Boisson de janvier spécial 1ou2 Cocktails

Ça y est ! L'hiver qui se laissait désirer vient de s'installer pour de bon. On a la peau sèche, on grimace lorsqu'on ose sortir le petit orteil dehors et on s'emmitoufle sous d'épaisses couvertures de laine dès qu'on a la précieuse chance de le faire. 

café gibou

Gibou s'associe aujourd'hui avec les filles de 1ou2 Cocktails le temps d'une recette de café alcoolisé et d'un concours.  Ce cocktail est PARFAIT pour accompagner nos journées ermitages de ce mois de janvier.

Le mode d'emploi est simple, réservez-vous une journée «cocooning», préparez un petit feu ou allumez des chandelles, sélectionnez une série sur Netflix (recommandation: Making a Murderer) , fermez votre cellulaire et surtout, confectionnez cette boisson qui saura vous réconforter. Relaxation garantie. 

Ingrédients : 

12 oz de café
1 ½ oz de boisson à la crème St-Rémy
3/4  oz de whisky Jameson
Mousse de lait ou crème fouettée (au goût)
Chocolat noir râpé

Les expertes en la matière vous réservent les détails de la préparation sur leur blogue. Pour plus d'info (et aussi pour avoir accès à d'autres cocktails vraiment délicieux), visitez:  http://1ou2fantaisies.com/cocktail-le-cafe-gibou/ 

Rendez-vous sur les comptes Instagram de @1ou2cocktails et de @gibou.ca pour avoir la chance de gagner un manchon de pot Mason présenté sur la photo :) 

PS: Ces manchons sont en vente sur le site jusqu'à jeudi prochain. Visitez la page suivante pour les voir: http://gibou.ca/products/manchon-de-pot-mason

 

Bon week-end à tous ! 
Sarah 

Plus →

Le 24H Tremblant par Marco de l'équipe Attache ta tuque

 

3, 2, 1….TERMINÉ! C’est dimanche midi, gros soleil au pied des pentes du Mont-Tremblant, tout le monde a un gros sourire sur le visage et le chrono du 24H de Tremblant vient de tomber à zéro. Les 197 équipes viennent de compléter leur engagement à skier pendant une journée complète et le compteur des dons amassés montre plus de 2 500 000$. Les enfants parrainés qui sont atteints d’une maladie ou en rémission sont sur la scène, débordant de joie malgré leur condition. Wow! C’est notre quatrième année et on ne se tanne jamais de ce moment magique. Mais le 24H de Tremblant ce n’est pas seulement d’amasser des dons et de skier, c’est un week-end entre amis à rire, faire le party, se taper sur les nerfs, s’encourager et surtout à s’apprécier. Voici un p’tit résumé de toute la préparation et du déroulement du week-end pour l’équipe la plus nice du 24H : Attache ta tuque!

 C’est qui ça Attache ta tuque!?

En 2012, 8 amis décident de se monter une équipe pour participer à l’événement. Dans un «brainstorm» d’enfer et parce qu’une des membres adore tricoter des tuques (je vous laisse deviner qui), l’équipe décide de s’appeler Attache ta tuque! Lors de l’événement, on peut facilement nous remarquer avec nos tuques agencées (gracieuseté de Gibou, bien sûr). En 2015, l’équipe compte maintenant 8 skieurs, 1 planchiste et 6 supporteurs dans le but d’amasser le plus de dons possible. Bien hâte de voir 2016!

Préparation

L’organisation du 24h de Tremblant demande un minimum de 300$/participant à remettre en dons aux différents bénéficiaires. On ne se le cachera pas, dans notre cas la plupart des dons se font dans les deux mois précédant l’événement (Octobre-Novembre). C’est donc vers la fin de l’été que l’équipe se rencontre pour discuter de notre meilleur moyen de financement : Le Party Attache ta tuque! Maintenant devenu légendaire, le party de financement nous permet de donner encore plus à la cause. Cette année, c’est le 16 octobre que s’est déroulé l’événement. C’est encore une réussite avec plus de 150 personnes qui se sont déplacées et plus de 3575$ en dons pour notre équipe. C’est une bonne base, mais c’est pas assez! C’est maintenant au tour de chacun des membres de l’équipe de solliciter famille, amis, collègues et j’en passe, de donner généreusement pour la cause. Il s’installe une espèce de saine compétition entre nous à savoir qui va gagner la course aux dons (BTW je suis très fier, j’ai fini 2ième cette année).

Le 24H : Vendredi festif

Aaahh le fameux vendredi. TGIF. Toute la semaine on se morfond au boulot jusqu’à ce que vendredi arrive pour finalement prendre la 15 Nord, la 117, Montée Ryan et on est finalement rendu à la montagne. Le vendredi est assez festif. Notre équipe loue toujours le même condo sympathique depuis 3 ans, downtown Tremblant, que nous aimons bien appeler le Quartier Général (en tout cas, moi je l’appelle de même). C’est un grand condo avec 2 chambres et cuisine, salon et salle à manger à aire ouverte. Quand t’es quinze dans un condo qui a 2 lits + un divan-lit, ça rapproche le monde mettons. Donc on est vendredi, l’équipe arrive petit peu par petit peu, on est tous bien contents de se voir. C’est ensuite l’heure de cirer les skis avec une petite bière à la main et on prépare le souper d’équipe. Après avoir bien mangé et bu quelques boissons, on se dirige tranquillement vers le P’tit Caribou, bar très connu des gens qui fréquentent Tremblant. Après quelques dance moves douteux et des tournées de Jägermeister, on se retrouve tous (ou presque) au condo pour une courte nuit de sommeil.

 Le 24H : Les choses se passent

On est déjà rendu samedi matin 9h00, c’est l’heure de se lever. Le réveil un peu éméché fait parti de la tradition pour Attache ta tuque! Mais bon, on deal avec. Le déjeuner d’équipe est servi au palais des congrès de Tremblant, parfait pour se refaire des forces et discuter des derniers points importants. Cette année le sujet intéressant est de savoir qui va faire la course du départ du bas du village jusqu’aux pentes (thanks Deguise). On retourne au condo où on met de la musique et on prime notre coureur, tout le monde a bien hâte que ça parte. Tout le village est réuni aux abords de la course pour encourager les coureurs. 12h00 sonne, c’est un départ! Les 197 équipes accourent jusqu’au bas de la montagne, prennent leurs skis et leurs planches en passant et montent dans la gondole. C’est à partir de ce moment là qu’on commence tous à avoir des horaires différents selon nos shifts.

On a décidé de séparer le 24h en 3 plages par personne, qu’on a fait tiré au hasard la veille. Donc pendant que certains skient et que d’autres doivent dormir pour être en forme, le reste de l’équipe est aux bas des pentes pour encourager et s’occuper des changements de skieur. L’ambiance à cet endroit est assez bien : musique, animation, shows et il y a même des feux pour se réchauffer. Dame nature n’a pas été bin smath avec nous côté météo, mais la station a tout de même réussi à bien enneiger la piste qu’on utilise pour l’événement. C’est juste qu’un moment donné quand tous ces gens passent au même endroit il commence à se forme des bosses et la glace est aussi présente. C’est probablement la pire année côté conditions de ski, je me suis malheureusement blessé pendant ma deuxième descente seulement. Arrivent maintenant les horaires de nuit où tu te demandes parfois « Quessé que je fais là en train de skier à 4h00 AM? », mais tu te rappelles que c’est pour une bonne cause. Quand le soleil se lève, tout le monde a comme un regain de vie et on voit tranquillement la fin.

Toute l’équipe se réunit vers 11h30 pour accueillir les derniers skieurs et pour faire le décompte final. Pour une dernière fois avant l’an prochain nous sommes tous réunis avec notre tuque Gibou en scandant : « Attache ta tuque! Attache ta tuque! Attache ta tuque! ». On se saute dans les bras et on reprend notre souffle parce que ça fait 24H qu’on fait du ski, du snow, qu’on fait le party, qu’on court à gauche et à droite pour être sûr que tout est OK et qu’on encourage notre équipe. On s’en va prendre une dernière bière bien méritée, on pacte les bagages et on s’en retourne en ville. C’est la fin d’un autre week-end mémorable pour Attache ta tuque! . Est-ce qu’on se dit à l’année prochaine? Of course!

 

Marc-Olivier Gélinas

 

Plus →

3 trucs pour te motiver à bouger dehors cet automne par HappyFitness

« Il fait froid, il fait noir, les journées sont plus courtes, la motivation se fait rare, blablabla. » Le mois de novembre étant maintenant bien entamé, on s’est fait rebattre les oreilles à maintes reprises avec cette rengaine déprimante.

Néanmoins, c’est la réalité. À l’arrivée de l’automne, notre énergie a fait son baluchon et nous a quittés pour des contrées lointaines, nous abandonnant avec, comme seule alliée, la fatigue. Avec cette dernière dans les parages, la dernière chose dont on a envie, c’est de s’entraîner (et encore moins en plein air).

Alors, si embellir votre frimousse d’une jolie tuque Guibou ne suffit pas à vous convaincre de sortir jouer dehors, voici quelques trucs pour y arriver.

HappyFitness

1 – Donne donc une chance à l’automne

Même si l’opinion populaire ne manque pas une occasion de nous rappeler que l’automne est le pire temps de l’année pour s’entraîner dehors, il ne faut pas oublier les bons côtés de cette saison détestée de tous!

Ça sent presque toujours bon dehors, l’air est frais, et il ne fait pas trop chaud et s’activer en plein air est probablement l’une des meilleures façons de déjouer la déprime saisonnière. S’il est vrai que l’activité physique augmente le niveau d’énergie et diminue le stress, sache que ces effets se font encore PLUS ressentir lorsque l’activité en question se déroule au grand air ! Convaincu ? Il te reste 1 mois et demi pour profiter de l’automne. Go !!

2 – Prends-toi pour un oignon :

« MAIS ON GÈLE » diront certains. On ne gèle pas, tu es simplement habillé tout croche. Vêtu adéquatement, t’activer en plein air ne sera que plaisir, bonheur et énergie instantané ! Primo, tu dois couvrir tes extrémités. Arme-toi de gants ou mitaines et d’un bandeau ou d’une tuque, pour couvrir tes oreilles.

Secundo, tu dois te munir de plusieurs couches de vêtements, tel un oignon ! Une première couche près du corps, idéalement un chandail de sport qui respire bien et évacue la transpiration. Une deuxième couche dont la mission est de réchauffer (une veste ou un polar). Puis, une dernière couche pour couper le vent ! Bien sûr, il est recommandé d’ajuster le nombre de pelures d’oignon en fonction de la température. Tu veux viser un petit frisson à ton arrivée dehors pour t’assurer le confort durant l’action.

3- Mets la mentalité « tout-ou-rien » à la porte !

La mentalité « tout-ou-rien » est l’ennemie redoutable qui nous pousse à choisir l’inaction totale lorsque le temps ou l’énergie pour s’entraîner plus de 45 minutes sont insuffisants.

Et une marche de 10 minutes, non ?

D’abord, comme la partie la plus ardue est de simplement mettre le pied dehors et commencer à bouger, fortes sont les chances qu’après les quelques minutes d’exercice que tu avais prévues, l’envie de continuer plus longtemps te prenne ! Tant qu’à y être !

Et sinon, 10 minutes c’est infiniment mieux que zéro, et ça compte ! Chaque minute passée à bouger contribue au maintien d’une bonne santé. Si c’était un jeu, tu te mériterais un « point santé » par mouvement effectué. C’est toute une ribambelle de points que tu peux emmagasiner en 10 minutes !

Alors, même si aujourd’hui c’est impossible pour toi d’en accumuler 100, rappelle-toi qu’1, 10 ou 50 points, c’est nettement mieux que zéro J

Chloé Rochette, coach à HappyFitness

Plus →